GELHAYE Léon

Né le 31 mai 1840 à Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle) ; naturaliste ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il était fils d’un ancien gendarme et lui-même ancien militaire. Il fut, dit-il, contraint, sous peine d’être fusillé, de servir la Commune de Paris et ce fut comme capitaine-adjudant-major au 268e bataillon fédéré.
Le 9e conseil de guerre le condamna par contumace, le 27 novembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la dégradation civique ; même peine au terme d’un jugement contradictoire du 21 juillet 1876, mais commuée, le 31 octobre 1876, en déportation simple. Il devait mourir le 27 mars 1878 à l’hôpital de l’île des Pins.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60147, notice GELHAYE Léon, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 juillet 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/823 et H colonies 82. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil, n° 2228. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément