GEORGEL Joseph

Né le 3 janvier 1842 à Schneckenbusch (Moselle) ; demeurant à Levallois-Perret, rue Eugénie ; maçon ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il était marié, sans enfant. Pendant l’insurrection, il fut caporal dans la 1re compagnie du 132e bataillon de la Garde nationale (Levallois-Perret). Il aurait abandonné son bataillon le 16 avril 1871 pour se retirer à Saint-Denis et y travailler. Au début d’avril, il aurait, sur ordre de son capitaine, opéré une perquisition en compagnie de deux autres fédérés. Il fut arrêté le 13 août.
Le 3e conseil de guerre le condamna, le 15 mars 1872, à la déportation simple ; il obtint la remise de sa peine le 8 avril 1879, mais il était mort, le 4 février 1878, à l’hôpital de l’île des Pins.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60205, notice GEORGEL Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 juillet 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/763 et H colonies 82.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément