LETORT André, Théophile

Par Louis Botella

Né le 15 mai 1922 à Lisieux (Calvados), mort le 13 juillet 1992 à Rennes (Ille-et-Vilaine) ; ouvrier professionnel puis maître ouvrier ; secrétaire de l’Union Ouest de la Fédération FO des cheminots (1964-1971) ; secrétaire général de la Section technique nationale Matériel et Traction (1966-1972) ; membre du bureau fédéral (1966-1977).

Ouvrier aux ateliers du Matériel de Rennes (Ille-et-Vilaine), André Letort milita au sein du syndicat CGT de cet établissement et prit une part active à la création, en janvier 1948, du syndicat FO de cette localité ainsi que du secteur de Rennes, zone géographique couvrant la Bretagne. Secrétaire adjoint de ce secteur, il en devint, l’année suivante, son responsable. Le congrès de l’Union Ouest le désigna en mars 1950 pour siéger au conseil national de la Fédération des cheminots.
En novembre 1951, lors de la conférence nationale des ouvriers des grands ateliers et des entretiens, il fut élu membre du comité technique national de cette fonction en qualité de secrétaire de la Section régionale de l’Ouest de cette branche professionnelle. Il conserva cette fonction jusqu’à son élection, en mars 1966, au poste de secrétaire général de la Section technique nationale Matériel et Traction (STN-MT), en remplacement de Jean Mechelaere, dont il était l’adjoint depuis 1963. Il fut, à son tour, remplacé en janvier 1972 par Augustin Déléfosse.
Le secrétariat fédéral le désigna, le 1er juin 1959, en remplacement de René Aubin, au poste de secrétaire régional de la zone de Nantes (Loire-Atlantique), créée en décembre 1956, couvrant les secteurs de Nantes, de Rennes et du Mans. Le 14 octobre 1963, il avisa l’exécutif fédéral de son souhait de reprendre son service à la SNCF, ce qu’il fit en avril 1964. Il ne cantonna pas ses activités syndicales à sa branche professionnelle. En effet, lors du congrès de l’Union Ouest, tenu les 28 et 29 avril de la même année au Mans, il fut désigné comme secrétaire de cette instance et reconduit dans son mandat de conseiller national. Il fut réélu en juin 1967 et en décembre 1969.
Lors de la régionalisation de la SNCF en 1972, il fut désigné par les syndicats de l’Union régionale de Rennes au poste de secrétaire général de cette structure. Son mandat de membre du bureau fédéral, d’abord au titre de la STN-MT puis à celui de la Région de Rennes, dura de mars 1966 à 1977.
Il fut également, pendant de nombreuses années, membre de la commission administrative de l’Union départementale interprofessionnelle FO d’Ille-et-Vilaine.
Parti en retraite avec le grade de maître-ouvrier ou de maître-ouvrier principal, il succomba à la suite d’une maladie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6021, notice LETORT André, Théophile par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 18 novembre 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1958-1966. — Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1961 à 1969. — Notes de Marie-Louise Goergen, de Louis-Jean Kervella et de Noël Mazet. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément