LE TUTOUR Jean, Michel, Marie

Par Louis Botella

Né le 22 avril 1916 à Auray (Morbihan), mort le 10 octobre 1985 à Suresnes (Hauts-de-Seine) ; chef de district puis chef de district principal ; militant de la CGT puis du Comité d’action syndicaliste (CAS) et de FO ; membre du bureau fédéral de la Fédération FO des cheminots (1950-1952).

Jean Le Tutour effectua sa carrière professionnelle au sein de la SNCF dans de nombreuses résidences : Maubeuge, Cambrai, Merville, Amiens, Hesdigneul-les-Boulogne, Bobigny, Paris. Il termina sa carrière le 1er juillet 1971 comme chef de district principal à Saint-Quentin (Aisne).
Chef de district au service de la Voie à Amiens, militant de la CGT puis du Comité d’action syndicaliste (CAS), il participa en décembre 1947 à Paris à la création de la Fédération syndicaliste des cheminots (FSC), qui succéda au CAS. En mars 1948, il participa au congrès de fusion entre la FSC et FO. Il fut élu membre du conseil national de la nouvelle fédération FO, au titre de l’Union Nord. Il fut reconduit dans cette fonction en 1950. Toujours en 1948, il fut l’un des fondateurs de l’Union départementale interprofessionnelle FO de la Somme.
Chef de district à Hesdigneul-les-Boulogne (Pas-de-Calais), Jean Le Tutour siégea, en 1949, au sein du bureau de la section du Nord de l’Union nationale des cadres (UNC) puis il fut élu membre du bureau national de cette structure pour le personnel d’encadrement. À ce titre, il fut membre du bureau fédéral de sa fédération mais lors du congrès suivant de l’UNC, il ne fut plus que membre suppléant du bureau fédéral. Au cours des années 1950 et 1960, il participa à tous les congrès et conférences professionnelles. Chef de district principal à Bobigny (Seine, Hauts-de-Seine), il redevint, en 1966, membre du bureau national de l’Union nationale des cadres et agents de maîtrise (UNCM) en sa qualité de représentant de l’encadrement FO de la Voie et des Bâtiments. L’année suivante, il fut détaché à la RATP au sein de laquelle il créa le syndicat FO du personnel SNCF détaché à la RATP. Il en fut son secrétaire. Il représenta ce syndicat aux congrès fédéraux de juin 1967 et de décembre 1969. Puis il réintégra la SNCF à Saint-Quentin. Le 1er juillet 1971, il partit en retraite. Son départ à la retraite fut fêté quelques jours plus tard en présence de Louis Cartereau, secrétaire fédéral et de Robert Cappe, secrétaire de l’Union Nord.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6025, notice LE TUTOUR Jean, Michel, Marie par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 19 novembre 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Ppo. — Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1947-1969. — Le Cheminot du Nord, février 1957. — L’Aisne nouvelle (Saint-Quentin), 10 juin 1971. — Notes de Marie-louise Goergen. — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément