GÉRICH Frédéric

Né le 14 septembre 1852 à Paris ; apprenti fondeur ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il appartint au 101e bataillon de la Garde nationale et, dans le courant d’avril 1871, il fut versé dans une compagnie de marche ; il resta douze jours au fort d’Issy, puis alla à Neuilly ; en mai, il était à Cachan. Il rentra à Paris et se battit sur la barricade du passage Dubois, XIXe arr. Il fut blessé, envoyé à l’ambulance, rue Vandrezanne, XIIIe arr., et fait prisonnier.
Le commissaire de police du quartier de la Maison-Blanche, XIIIe arr., ne donna pas de mauvais renseignements sur lui ; il avait commencé de travailler à l’âge de dix ans, car il avait sept frères ou sœurs. Le 17e conseil de guerre le condamna, le 4 mars 1872, à trois ans de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60270, notice GÉRICH Frédéric, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 juillet 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/741.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément