GILLOT Edme

Né le 17 avril 1827 à Fontaine-la-Gaillarde (Yonne) ; maçon ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Il était garde dans le 222e bataillon et devint sous-lieutenant à la 3e compagnie, le 22 avril 1871. Il fut fait prisonnier le 27 mai par les Prussiens, porte de Romainville.
Le 21 mars 1872, le 14e conseil de guerre le condamna à la déportation simple ; il obtint remise de sa peine le 23 août 1877 sous la condition de résider en Nouvelle-Calédonie ; le 31 décembre 1878, l’obligation de résidence fut levée. Il rentra par la Vire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60396, notice GILLOT Edme, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 juillet 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/790. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément