GODARD Jean-Baptiste

Né le 1er septembre 1845 à Autet (Haute-Saône) ; demeurant à Paris, 44, rue Traversière (XIIe arr.) ; ferblantier ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il fut simple garde dans une compagnie de marche du 93e bataillon de la Garde nationale ; il continua son service sous la Commune de Paris et fut nommé lieutenant vers le 10 mai 1871 ; il fut envoyé le 15 dans la Nièvre « pour soulever la population » avec d’autres délégués (Voir Bernard J.-A.) ; il alla à Cosne, puis à La Charité-sur-Loire, où il fut arrêté.
Le 3e conseil de guerre le condamna, le 9 juillet 1872, à un an de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques. Détenu, il avait parlé sans méfiance devant un prisonnier de droit commun, ce qui entraîna de nombreuses arrestations.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60566, notice GODARD Jean-Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 juillet 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/779. — Enquête parlementaire, op. cit. (rapport du premier président de la Cour de Bourges, 25-29 août 1871).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément