GODFRIN Jacques

Né le 13 novembre 1836 à Berlisse — Berling ? (Moselle) ; demeurant à Paris, 24, passage Cardinet (XVIIe arr.) ; maçon ; communard.

Il était marié, père de trois enfants. Pendant le 1er Siège, il était simple garde dans une compagnie sédentaire du 257e bataillon de la Garde nationale ; il continua son service sous la Commune de Paris. En avril 1871, il monta la garde dans les bastions 43 et 45 de la porte Bineau. Au début de mai, il passa à la 2e compagnie de marche ; du 10 au 22, il occupa Neuilly puis rentra chez lui où il fut arrêté le lendemain, 23 mai.
On recueillit sur lui des renseignements assez favorables. Le 14e conseil de guerre le condamna, le 23 avril 1872, à dix ans de bannissement — réduits à cinq ans le 12 septembre 1872 — et à la privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60593, notice GODFRIN Jacques, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 juillet 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/755.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément