GODINOT Louis, Émile (ou GAUDINOT Louis)

Né le 7 décembre 1828 à Paris ; y demeurant ; mégissier ; communard.

Il était marié, père de cinq enfants. Il fut condamné par contumace, le 27 novembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée sous le nom de Godinot. Il avait été sous-lieutenant dans la 6e compagnie du 104e bataillon de la Garde nationale, compagnie de guerre (de marche, semblerait-t-il). D’après la police, il n’aurait accepté d’être sergent dans une compagnie « sédentaire » que « pour avoir de l’influence sur les fédérés » ; il s’était mis volontairement à la disposition de la justice.
D’après les sommiers, il aurait été condamné, le 27 août 1873, à six jours de prison pour ivresse. Le 4e conseil de guerre le condamna, le 21 octobre 1873, à un an de prison et à cinq ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60601, notice GODINOT Louis, Émile (ou GAUDINOT Louis), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 juillet 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/796. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément