GODRON Auguste, Lambert

Né le 9 février 1851 à Sedan (Ardennes) ; demeurant chez ses parents, à Paris, rue de la Comète, n° 17 (quartier du Gros-Caillou, VIIe arr.) ; serrurier en bâtiment ; communard.

Il était célibataire. Engagé volontaire pour la durée de la guerre au 6e régiment de ligne, il fut fait prisonnier à Mézières ; il s’évada le 1er janvier 1871 et vint à Givet où se trouvait le 40e régiment de ligne ; il fit la campagne du Nord et fut libéré le 14 mars à Paris où habitaient ses parents. Vers le 11 avril, il s’enrôla dans le 187e bataillon fédéré, 2e compagnie de marche ; jusqu’au 2 mai, il demeura à la 7e compagnie sédentaire comme simple garde ; du 10 au 13 mai, il servit au fort de Vanves, puis rentra à Paris. Lors de l’entrée des troupes il se retira chez ses parents et fut arrêté le 23 juillet.
Il put faire état d’un bon certificat de son patron. Le 8e conseil de guerre le condamna, le 2 janvier 1872, à un an de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60605, notice GODRON Auguste, Lambert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 juillet 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/735.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément