GOGUELAT Émile

Né le 13 septembre 1830 à Chagny (Saône-et-Loire) ; frère de Jean-Baptiste ; il demeurait à Paris, 58, rue du Chevaleret, XIIIe arr. ; communard.

Il était marié, père de quatre enfants. Ancien engagé volontaire, condamné à Oran (1856) à huit jours de prison pour vol ; il était employé en 1870 aux bateaux-mouches ; le Siège le fit capitaine au 120e bataillon, mais il démissionna le 2 décembre pour reprendre sa place de pontonnier sur un bateau ; il resta dans ce service jusqu’au 22 mai 1871, puis, le 24, sur l’ordre du colonel Chardon, aida à la construction d’une barricade rue du Chevaleret (XIIIe arr.) ; il rentra chez lui après déjeuner et se réfugia ensuite à Charenton, mais se constitua prisonnier à la première réquisition du commissaire de police.
Le 13e conseil de guerre le condamna, le 21 février 1872, à deux ans de prison et cinq ans de surveillance de la police.
En 1879, il séjournait à Genève.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60619, notice GOGUELAT Émile, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/757, n° 5872. — Arch. PPo., B a/431. — Arch. fédérales Berne. Flüchtlinge, carton 53, cote actuelle.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément