GOMMERET Hubert

Né vers 1834 ; demeurant à Paris, 210, rue Saint-Maur, Xe arr. ; bronzeur ; communard.

Marié, père de trois enfants, il les avait abandonnés ainsi que sa femme. Depuis 1870, il était sergent-fourrier dans la 5e compagnie du 201e bataillon de la Garde nationale. Il continua son service après le 18 mars 1871, confirmé dans son grade par les élections du 1er avril. Il fut fait prisonnier dans la nuit du 21 au 22 mai, à Auteuil, XVIe arr.
Le 16e conseil de guerre le condamna, le 16 mars 1872, à trois ans de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60639, notice GOMMERET Hubert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er août 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/793.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément