GRAILLE Barthélemy

Né le 28 février 1827 à Marseille ; marchand de vins ; participant à la Commune de Marseille.

Sergent-major au 3e bataillon de la Garde nationale à Marseille (Bouches-du-Rhône), membre de la Commission départementale provisoire que présida Gaston Crémieux, Graille fut condamné par contumace, le 31 janvier 1872, par un conseil de guerre de Marseille, à la déportation dans une enceinte fortifiée pour participation au mouvement communaliste marseillais des 23 mars-4 avril 1871.
Graille avait encouru, entre 1862 et 1867, dix-neuf condamnations pour contrebande (amendes de 100 à 600 F) et, le 17 mars 1865, une condamnation à 100 F d’amende pour rébellion et outrages à des agents.

Réfugié en Italie, Graille eut un fils, Barthélemy, né en 1871 à Savone, qui fut un militant socialiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60812, notice GRAILLE Barthélemy, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 août 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/866. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Le Sémaphore, 1er février 1872. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément