GRANDPIERRE Joseph, Eugène

Né le 3 avril 1822 à Harsault (Vosges) ; demeurant à Paris, 6, rue du Génie (XIIe arr.) ; terrassier ; communard.

Il était célibataire. Il avait fait un congé, de 1848 à 1855, dans le 13e régiment de ligne, et avait été libéré avec un certificat de bonne conduite. Il n’habitait Paris que depuis 1870.
Pendant le 1er Siège, il se trouvait, comme ouvrier terrassier, dans une compagnie de génie auxiliaire, payé 0,40 F de l’heure. En avril 1871, il entra dans la 8e compagnie du Génie de la Commune ; le 25 mai, il travailla à une barricade, place d’Italie, XIIIe arr., et fut arrêté le soir derrière la barricade de la place Jeanne-d’Arc, XIIIe arr., en compagnie de 700 fédérés.
Le 16e conseil de guerre le condamna, le 23 mai 1872, à trois ans de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques ; le 11 mars 1874, il obtint remise du reste de sa peine, mais avec maintien de la suspension de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60862, notice GRANDPIERRE Joseph, Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 août 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/763.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément