GRANGER Édouard

Né le 17 octobre 1847 à Paris ; y demeurant, 37, rue des Rosiers (XVIIIe arr.) ; carrossier ; communard.

Il était célibataire ; il était né d’un père suisse et n’avait pas été soldat. Pendant le 1er Siège, il appartint au 152e bataillon de la Garde nationale et il continua son service sous la Commune de Paris ; il alla à Saint-Ouen, à Asnières, à Levallois-Perret ; il rentra à Paris le 22 mai 1871 et fut arrêté, le 23, chez sa mère.
On recueillit sur lui des renseignements satisfaisants. Le 6e conseil de guerre le condamna, le 10 mai 1872, à un an de prison ; le 9 octobre 1872, Granger obtint remise du reste de sa peine. Voir D. Zwahlen.
Il fut libéré le 17 décembre 1872 de la prison de Beauvais.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60872, notice GRANGER Édouard, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/761. — Arch. Min. Guerre, 6e conseil. — Arch. fédérales Berne, carton 193 (cote actuelle).— Arch. Dép. Oise, Mp 1517/3.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément