GREISS Alphonse

Né le 25 mars 1849 à Sermersheim (Bas-Rhin) ; demeurant à Paris ; communard.

Il était célibataire ; soldat au 136e régiment de ligne. Pendant le 1er Siège, il fut incorporé dans le 136e régiment de ligne, puis versé dans le 88e, le 14 mars 1871. Il ne suivit pas son régiment à Versailles, habita quelques jours avec sa sœur, la quitta fin mars et prétendit alors être resté sans domicile fixe. Le 13 mai, il s’engagea dans la 1re compagnie de marche du 149e bataillon de la Garde nationale et rejoignit Passy ; il fut fait prisonnier dans la nuit du 21 au 22 mai.
Les renseignements recueillis sur lui étaient satisfaisants. Le 1er conseil de guerre le condamna, le 17 avril 1872, à dix ans de détention et à la dégradation militaire. Le 16 janvier 1873, sa peine fut commuée en cinq ans de prison avec privation des droits civiques. Le directeur de Landerneau mentionnait, le 23 juillet 1876, que Greiss avait une bonne conduite bien qu’il eût pris part à une mutinerie le 30 avril 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60928, notice GREISS Alphonse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 août 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/746.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément