GRIVELLET Émile

Né le 29 avril 1854 à Saint-Denis (Seine) ; y demeurant, 34, rue Compoise ; ajusteur-mécanicien ; jeune communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, Grivellet fit partie de la 1re compagnie de marche du 68e bataillon de la Garde nationale. À partir de l’armistice, il vécut à Saint-Denis chez sa sœur ; le 28 avril 1871, il s’engagea dans le bataillon de Seine-et-Oise ; le 22 mai, il défendait une barricade de la place de la Concorde ; le 23, celle du Château-d’Eau. Il fut arrêté le 28 près d’une barricade non loin de l’église de Ménilmontant, XXe arr.
Plusieurs patrons attestèrent qu’il était « un brave et honnête ouvrier ». Le 11e conseil de guerre le condamna, le 11 mars 1872, à deux ans de prison et à cinq ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article60997, notice GRIVELLET Émile, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 août 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/741.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément