GROSJEAN Joseph

Né le 13 juillet 1840 à Trois-Fontaines (Marne) ; scieur de long ; communard.

Marié, père de deux enfants, il vivait séparé de sa femme et avec un de ses enfants. Il n’avait pas de domicile connu et avait été plusieurs fois condamné : le 29 décembre 1867, à Vitry-le-François (Marne), à trois mois de prison pour vol ; puis deux condamnations pour vagabondage, une pour outrage à la pudeur, et deux pour outrages aux agents ou à un garde.
Engagé volontaire, pour la durée de la guerre, au 23e régiment de ligne, il fut licencié le 6 mars 1871, vint à Paris au début d’avril, dit-il, et se fit incorporer au 226e bataillon fédéré ; il fut fait prisonnier le 8 mai à Issy.
Le 12e conseil de guerre le condamna, le 2 mars 1872, à dix ans de prison ; Grosjean obtint la remise du reste de sa peine le 24 juillet 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61028, notice GROSJEAN Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 août 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/788 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément