GUIGUE Vincent

Né le 18 septembre 1844 à Fréterive (Savoie) ; journalier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, mort noyé en mars 1875 au cours d’une tentative d’évasion collective.

Il était célibataire ; il avait subi quatre condamnations avant 1870 : l’une le 11 décembre 1865, à trois mois de prison pour violences et coups, deux autres pour rébellion, une dernière pour port d’armes prohibées.
Condamné à la déportation pour faits insurrectionnels, il s’évada le 12 mars 1875 de Nouvelle-Calédonie, avec d’autres communards dont Édouard Duchesne. Ils périrent tous dans le naufrage de leur embarcation.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61191, notice GUIGUE Vincent, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 août 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/860 B et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément