GUILLAUME George [et non Georges]

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 1er juillet 1845 à Londres (Angleterre) ; mort le 26 décembre 1916 à Neuchâtel ; typographe ; communard.

Fils d’un fabricant en horlogerie puis conseiller d’État neuchâtelois et frère de James Guillaume, auteur de L’Internationale, documents et souvenirs, George Guillaume vint travailler vers 1870 à Paris et travailla comme typographe.
Pendant le premier Siège, il s’engagea dans les Éclaireurs de la Garde nationale et fut élu caporal ; après le 18 mars 1871, il combattit avec les fédérés du 85e bataillon jusqu’au 5 mai 1871, puis revint à Neuchâtel en Suisse.
Il n’exerça plus aucune action ouvrière. Il fut élu par la suite député radical au Grand Conseil de Neuchâtel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61220, notice GUILLAUME George [et non Georges] par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 mai 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

ŒUVRE : (anonyme) Souvenirs d’un garde national pendant le Siège de Paris et pendant la Commune. Par un volontaire suisse, Neuchâtel, 1871, 2 vol. in-16°, 232, 332 pp.

SOURCES : Notice biographique BNF. — Feuille d’avis de Neuchâtel et du vignoble neuchâtelois, 30 décembre 1916. — James Guillaume, L’Internationale..., op. cit., t. II, p. 153 (n. 1). — La Comune di Parigi (G. Del Bo), op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément