GUILLEMET Louis

Né le 29 juillet 1815 à Prissac (Indre) ; demeurant à Vannes (Morbihan) ; ouvrier carrier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Il avait fait sept ans de service militaire. En 1866, il avait été condamné dans la Seine à un mois de prison pour bris de clôture, et, de son aveu, il avait subi deux mois de prison pendant la guerre pour avoir porté des journaux aux Prussiens. Son rôle pendant le 1er Siège est ignoré. Il dit s’être engagé en avril 1871 dans les Turcos de la Commune ; il se rendit le 21 mai.
Le 8e conseil de guerre le condamna, le 26 janvier 1872, à la déportation simple : il arriva à Nouméa le 4 janvier 1875. Il rentra par la Picardie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61242, notice GUILLEMET Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 août 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/805. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément