GUILLEMIN Claude, Joseph, Auguste

Né à Frontenard (Saône-et-Loire) le 17 octobre 1822 ; cordonnier ; membre de l’Association Internationale des Travailleurs ; communard.

Son dernier domicile connu avant 1871 était 12, rue Moret, à Paris, XIe arr. Il était marié, père d’un enfant.
Durant la Commune de Paris, il fut membre de la commission communale du XXe arr. de Paris avec Couturier, Dangers, Laloge, Marty et Taillade (cf. J.O. Commune, 5 avril 1871).
Par contumace, le 17e conseil de guerre condamna Guillemin, le 11 octobre 1872, à vingt ans de travaux forcés et 5.000 F d’amende.
Guillemin se réfugia à Genève à partir d’octobre 1872. Il figure parmi les 54 signataires des quatre pages imprimées des « proscrits de la Commune » au « citoyen Garibaldi », 27 janvier 1875 (archives IFHS). Il fut amnistié le 24 mai 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61244, notice GUILLEMIN Claude, Joseph, Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 août 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/864, n° 6714. — Arch. Min. Guerre, 17e conseil, n° 578. — Arch. PPo., listes de contumaces. — L. Descaves, Philémon..., op. cit., p. 301.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément