BAVOILLOT François

Cheminot de Haute-Marne ; syndicaliste militant ; socialiste révolutionnaire.

Homme d’équipe à la Compagnie de l’Est de Chaumont (Haute-Marne), François Bavoillot fut le trésorier du groupement syndical des travailleurs des chemins de fer de Chaumont qui s’était reconstitué en 1906, sous la présidence de Guérin. Syndicaliste militant, Bavoillot présida presque toutes les réunions corporatives de Chaumont, spécialement lors de la venue d’Eugène Guérard, délégué du syndicat national (décembre 1908) et de Louis Niel, secrétaire administratif du réseau de l’Est (octobre 1909). Socialiste révolutionnaire, il fit partie du bureau lors de la conférence du député socialiste Paul Mistral* (octobre 1911).

François Bavoillot fut des huit socialistes qui figurèrent sur la liste « proportionnaliste et républicaine » de l’avocat Courtier aux élections municipales de 1912. Avec 883 voix, il fut l’un des candidats socialistes ayant obtenu le plus de suffrages (Lucien Morel* : 1 084, Marius Raymond* : 1 016 sur 2 644 votants). Aucun d’eux ne fut cependant élu.

François Bavoillot était, en 1912, inscrit au Carnet B. — Voir Auguste Garnier et Levêque.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article613, notice BAVOILLOT François, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 4 juin 2010.

SOURCES : Arch. Dép. Haute-Marne, 35 M 4, 70 M 15 et 16. — Le Petit Haut-Marnais, 22 novembre 1906, 7 mai 1912. — Le Petit Champenois, 2 mai 1912.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément