GUYARD Marie, née Wolff

Née en 1849 à Bar-le-Duc (Meuse) ; domiciliée à Paris, rue Hervé ; chiffonnière ; communarde, déportée en Guyane.

Elle avait été condamnée pour vol et vagabondage. Elle servit dans les ambulances de la Commune de Paris, et pendant l’insurrection, on la voyait toujours avec un revolver et portant une cocarde rouge. Le 27 mai 1871, elle marchait auprès du drapeau rouge à la tête du cortège qui obtint livraison des otages.
Pour construction de barricades et complicité d’assassinat, elle fut condamnée, le 24 avril 1872, par le 6e conseil de guerre, à la peine de mort. La peine fut commuée en travaux forcés à perpétuité le 30 juillet 1872. Elle fut transportée en Guyane, aux îles du Salut.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61358, notice GUYARD Marie, née Wolff, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/747, n° 4186 et 759, n° 6314. — Gazette des Tribunaux, 25 avril 1872. — Fontoulieu, Les Églises de Paris sous la Commune, op. cit., p. 105. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément