HADANCOURT Prosper, Honoré

Né le 15 février 1828 à Paris ; photographe ambulant ; garde national sous la Commune de Paris, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était veuf, sans enfant. Fils d’un mécanicien et d’une brossière, Hadancourt s’engagea et servit comme volontaire de 1848 à 1851 ; il se disait ajusteur en bronze, mais, en 1864, on le trouve aussi photographe, résidant à Vallangoujard (Seine-et-Oise).
Durant le Siège, il fut garde national à la 4e compagnie au 254e bataillon ; il perdit sa femme à ce moment. Au 18 mars 1871, il était rue de Rivoli, et de sa propre autorité... se fit chef des écuries à la caserne Lobau. Avait-il tué ou fait tuer deux officiers de cette caserne qui l’auraient dédaigné ? Il fut arrêté, d’ordre de la Commune, et incarcéré du 25 mars au 11 avril ; libéré par Protot, arrêté par Rigault et enfermé à Mazas du 14 avril au 25 mai, il vit les portes de la prison s’ouvrir lorsque progressa l’armée de Versailles ; il arriva en Belgique en 1873 ; mais il en fut expulsé le 16 février 1874, passa en Hollande, puis rentra en France du Nord (1878).
Contumax repris — le 3e conseil de guerre l’avait condamné à mort le 27 septembre 1875 — il vit sa condamnation réitérée le 23 novembre 1878, puis commuée en travaux forcés à perpétuité le 21 février 1879 ; il serait arrivé en Nouvelle-Calédonie le 24 ou le 25 juillet 1879. Ce serait sans doute le dernier déporté. En 1880, il était encore frappé d’une sentence de bannissement pour cinq ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61383, notice HADANCOURT Prosper, Honoré, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 août 2019.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 3e conseil de guerre. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté, n° 271.922 (en 1880). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément