HAMELIN Pierre

Né le 28 juin 1825 à Lille (Nord) ; demeurant à Paris, 59, rue d’Allemagne (XIXe arr.) ; polisseur sur acier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Veuf, père d’un enfant, il vivait en concubinage. Il avait été condamné, en 1843, à un an de prison et cinq ans de surveillance de police pour vol.
Clairon, pendant le 1er Siège, dans la 7e compagnie sédentaire du 147e bataillon de la Garde nationale, il continua son service, sous la Commune et fut blessé le 24 mai 1871 rue d’Allemagne (XIXe arr.) ; il fut soigné à l’ambulance de cette rue. Arrêté le même jour, il fut incarcéré à Rochefort.
Le 4e conseil de guerre le condamna, le 11 avril 1872, à la déportation simple et à la privation de ses droits civiques ; il arriva à Nouméa le 5 novembre 1872. Hamelin obtint la remise de sa peine le 15 janvier 1879 et fut rapatrié par le Var.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61429, notice HAMELIN Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er septembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/767. — Arch. PPo., B a/466 et listes d’amnistiés. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot et de L. Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément