HANS Eugène

Né le 13 mai 1842 à Dieuze (Lorraine) ; demeurant à Paris ; maçon ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il appartenait à la 3e compagnie de marche du 28e bataillon de la Garde nationale ; après l’armistice, se trouvant sans ressources, il avait été forcé par le besoin, dit-il, de servir la Commune de Paris. Le 28e bataillon prit une part active à l’insurrection et fut incorporé dans le régiment de Bergeret. Hans suivit son bataillon à Passy (28 jours environ), rentra à Paris, et son bataillon fut dirigé sur Neuilly, mais Hans prétendit l’avoir quitté et être allé vers Passy pour regagner ensuite la rue de Meaux où il demeurait ; il fut arrêté à Passy par des fédérés, puis fait prisonnier le 22 mai ; on recueillit sur lui des renseignements « favorables ».
Le 19e conseil de guerre le condamna, le 13 mars 1872, à trois ans de prison et à dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61454, notice HANS Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 septembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/755.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément