HÉDIARD Louis, Edmond, Maximilien

Né le 5 (ou le 7) septembre 1847 à Athis-Mons (Seine-et-Oise) ; demeurant à Paris, 285, rue du Faubourg-Saint-Antoine (XIe arr.) ; émailleur ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il était brigadier dans l’artillerie de la Garde mobile ; vers le 5 avril 1871, il fut incorporé comme simple canonnier dans la 4e batterie fédérée du XIe arr. Fin avril, malgré, dit-il, deux refus successifs, il fut nommé maréchal des logis chargé des fonctions d’instructeur. Vers le 17 ou le 18 mai, il dut rejoindre sa batterie à Issy ; le 17, il était à la porte Maillot ; le 19, il rentra à Paris, puis chez lui, le 21, et y resta. Arrêté durant l’été, il fut incarcéré à Rochefort.
Les renseignements le concernant étaient très favorables. Le 15e conseil de guerre le condamna, le 14 mars 1872, à la déportation simple ; le 12 septembre 1872, sa peine fut commuée en cinq ans de prison avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61558, notice HÉDIARD Louis, Edmond, Maximilien, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 septembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/757. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément