LUENGO Marina [née LUCAS Marina]

Née le 13 juillet 1913 à Madrid (Espagne) ; cheminote à Paris ; syndicaliste CGT ; communiste espagnole.

Femme de ménage au centre de loisirs sans hébergement (CLSH) de Paris-Masséna, 2, rue du Loiret (XIIIe arr.), demeurant 143, rue du Chevaleret (XIIIe arr.), Marina Luengo fut élue déléguée suppléante CGT du personnel contractuel des cantines et des centres sociaux de la Région SNCF de Paris-Sud-Ouest en 1975.
De nationalité espagnole, elle était en France depuis 1963. Elle était connue dans les archives de la police pour avoir été chargée en octobre 1968 d’établir le planning des entretiens politiques de M. Santiago Carillo, secrétaire général du Parti communiste espagnol en exil à Paris avec qui elle entretenait des relations de longue date.
Elle aurait été en outre membre du Comité central du Parti communiste espagnol et aurait joui de ce fait d’une certaine autorité sur ses amis politiques.
Durant les années 1970, Marina Luengo aurait participé à de nombreuses réunions et manifestations de communistes espagnols en France.
En novembre 1970, elle animait la diffusion de Mundo Obrero (Le Monde ouvrier), l’organe du Parti communiste espagnol.
En juin 1973, elle hébergea un ressortissant espagnol, Toledano Ganzalez Diosdado, né le 16 novembre 1949 à Barcelone (Espagne). Entré en France clandestinement, ce dernier avait sollicité l’asile politique. Il avait appartenu aux commissions ouvrières espagnoles et au Parti ouvrier révolutionnaire trotskyste et était déserteur de l’armée espagnole depuis 1971.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6171, notice LUENGO Marina [née LUCAS Marina], version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 11 novembre 2008.

SOURCE : Arch. PPo, SNCF S25.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément