HERVIEUX Jean

Né le 18 janvier 1825 à Consenvoye (Meuse) ; demeurant à Paris, 45, rue de Maistre (XVIIIe arr.) ; cordonnier ; communard.

Enfant naturel, Jean Hervieux était marié et père de quatre enfants dont l’aîné appartenait au 261e bataillon fédéré. Garde à la 5e compagnie sédentaire du 79e bataillon, il passa, à partir du 26 avril 1871, à la 1re compagnie de marche et fut fait prisonnier le 2 mai à Issy ; il avait reçu trois coups de baïonnette. Sa femme reçut 15 francs de la municipalité de l’arrondissement le 9 mai.
Le 25e conseil de guerre le condamna, le 8 avril 1872, à dix ans de bannissement ; le 24 juillet 1876, il obtint la remise du reste de sa peine. Il était à Bruxelles depuis 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61730, notice HERVIEUX Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 janvier 2022.

SOURCES : Arch Min. Guerre, GR 8 J 458 (67) et Ly 93. — Arch. Nat., BB 24/797. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 254.988 (en 1880). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot et P.-H. Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément