HOCHET Alphonse, André

Né le 15 février 1832 à Châlons-sur-Marne (Marne) ; demeurant à Paris, 227, rue Saint-Denis (IIe arr.) ; passementier ; communard.

Il était célibataire. Du 5 juillet 1860 au 19 mai 1863, il avait subi cinq condamnations, de six jours à trois mois de prison, pour mendicité, vagabondage, rupture de ban. Il vivait depuis douze ans en concubinage avec la même femme ; il n’avait pas d’enfants. On recueillit sur lui des renseignements favorables.
Pendant le 1er Siège et la Commune de Paris, il fut simple garde dans la 4e compagnie de marche du 92e bataillon ; le 2 avril 1871, il était au fort d’Issy et y resta jusqu’à la fin du mois. Le 16 mai, il fut envoyé au Point-du-Jour et placé porte de Billancourt où il resta jusqu’au 21 mai. Il fut arrêté à Passy (XVIe arr.) dans la nuit du 21 au 22 mai.
D’après les renseignements de la police, il n’avait servi la Commune que par contrainte et par besoin. Le 16e conseil de guerre le condamna, le 1er juin 1872, à un an de prison et à dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61789, notice HOCHET Alphonse, André, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 août 2021.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/761.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément