HUET Louis

Né le 25 septembre 1855 à Paris ; tourneur sur bois ; jeune communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Il s’enrôla, le 7 avril 1871, comme simple garde, dans la 1re compagnie du 1er bataillon de chasseurs fédérés. Le 17 avril, il alla à Issy : aux tranchées entre Issy et Vanves, puis au couvent des Oiseaux et à la Grange-Ory. Il rentra à Paris le 13 mai et, le 19, occupa le couvent de l’Assomption à Passy.
Il fut arrêté le 22 mai et le 7e conseil de guerre le condamna, le 17 avril 1872, à la déportation simple.
« Ce jeune vaurien paraît peu accessible aux sentiments de repentir, car, en 1872, il se désistait d’une supplique qu’il avait précédemment adressée pour obtenir une mesure gracieuse en sa faveur ». C’était un « insurgé zélé et ardent ».
Huet fut bien noté en déportation ; le 4 décembre 1877, il obtint la remise de sa peine et, le 20 août 1878, la suppression de l’obligation de résider en Nouvelle-Calédonie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article61937, notice HUET Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 septembre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément