HURÉ Bazile

Communard

Basile Huré (Le Siège et la Commune de Paris, Documents Photos, Collections Spéciales de la Northwestern University Library).

Bazile (ou Basile) Huré avait été employé de commerce et accepta les fonctions de greffier de la Commune de Paris. Il les remplit jusqu’au 25 mai 1871. Lors de l’exécution des otages, il fut, dit-il menacé par François, directeur de la prison de la Grande-Roquette, qui ne trouvait pas les listes de prisonniers, mais il put regagner sa chambre.
Au procès, Huré ne reconnut personne : « J’étais là depuis peu de temps », allégua-t-il. Se présentant comme très timide, il fut condamné à un an de prison pour immixtion sans titre dans des fonctions publiques civiles (6e conseil de guerre, 22 janvier 1872).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62021, notice HURÉ Bazile, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 décembre 2021.
Basile Huré (Le Siège et la Commune de Paris, Documents Photos, Collections Spéciales de la Northwestern University Library).

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/746. — Gazette des Tribunaux, 11 janvier 1872.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément