JARDIN Adolphe, Hyacinthe

Né le 23 août 1841 à Authon-du-Perche (Eure-et-Loir) ; demeurant à Paris, 30, rue du Chemin-de-Fer (XIXe arr.) ; cloutier ; communard.

Il était marié, sans enfants. Il avait été condamné, en 1860, à huit jours de prison pour vol. Les renseignements recueillis sur lui étaient « excellents » : c’était un ouvrier laborieux, « sans opinion politique ».
Simple garde à la 5e compagnie sédentaire du 156e bataillon de la Garde nationale pendant le 1er Siège, il continua son service sous la Commune de Paris. Le 1er mai 1871, il fut forcé, dit-il, de passer à la 1re compagnie de marche et d’aller à Villejuif où il resta trois semaines. De retour à Paris le 25, il abandonna ses armes et refusa, dit-il, de combattre aux barricades. Il sortit par la porte de Romainville le 27 et se rendit aux Prussiens.
Il fut condamné, le 18 mai 1872, par le 15e conseil de guerre, à cinq ans de détention et à la surveillance à vie, peine commuée, le 5 juillet 1872, en quatre ans de prison avec privation des droits civiques, et remise le 6 mars 1876, la privation des droits civiques étant maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62267, notice JARDIN Adolphe, Hyacinthe, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 octobre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/243.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément