JAUDOIN Pierre

Né le 6 janvier 1826 à Limoges (Haute-Vienne) ; demeurant à Paris, 6, rue Véron (XVIIIe arr.) ; relieur brocheur ; communard.

Il était marié, père de cinq enfants. Ancien militaire au 13e régiment d’infanterie légère, il avait obtenu à sa libération un certificat de bonne conduite.
Au 18 mars 1871, il était garde au 79e bataillon de la Garde nationale, dans une compagnie, et ne fit aucune sortie, prétendit-il. Le 23 mai, blessé en allant rendre son fusil, — dit-il — il fut soigné à l’ambulance de la rue de Clignancourt (XVIIIe arr.), où il fut arrêté le 30 mai.
Incarcéré à Rochefort, il fut condamné, le 29 décembre 1871, par le 7e conseil de guerre, à cinq ans de détention, commués, le 1er mai 1872, en trois ans de prison avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62292, notice JAUDOIN Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 octobre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/736. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément