JOB Étienne, Basilide

Né le 12 juin 1823 à Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne) ; demeurant à Paris ; garçon charcutier ; communard.

Il était marié, père de six enfants. Il avait été condamné, le 10 octobre 1856, à quinze jours de prison et 50 F d’amende pour injures et outrages à des fonctionnaires et, le 10 janvier 1866, à 25 f d’amende pour outrages à agents.
Il fit partie de la 2e compagnie sédentaire du 200e bataillon fédéré et assura un simple service d’ordre ; il se serait réfugié chez lui aussitôt après l’entrée des troupes. Mais, d’après un témoin, Job était un partisan ardent de la Commune, et les renseignements recueillis sur lui n’étaient pas favorables : ivrognerie et inconduite ; les témoignages, toutefois, étaient très contradictoires. Il fut condamné, le 26 février 1872, par le 5e conseil de guerre, à deux ans de prison et dix ans de privation des droits civiques, peine commuée en un an de prison, la suspension pendant dix ans des droits civiques étant maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62367, notice JOB Étienne, Basilide, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 octobre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/755.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément