KAWECKI Constantin, Ladislas

Né à Vilno le 11 mars 1841 ; médecin ; communard.

Kawecki fit ses études à Strasbourg et devint médecin. Il habita à Paris, 8 rue de Cels (XIVe arr.) puis 150, boulevard du Montparnasse (VIe arr.). Pendant le Siège de Paris, il fut nommé chirurgien-major du 202e bataillon de la Garde nationale de la Seine et fut élu commandant du bataillon le 24 mars 1871. Il fut ensuite nommé le 12 mai lieutenant colonel du 1er régiment des Turcos de la Commune qui comprenait les 28e, 202e, 230e et 244e bataillons. Le 19 avril avec sa femme, Kawecka-Ladojska, il assista à la séance du Club des Libres Penseurs du 1er arrondissement qui tenait des séances dans l’église Saint-Germain-l’Auxerrois,

Présent à l’Hôtel de Ville le 22 mai, il offrit son aide à Bergeret, en compagnie de qui il contempla les incendies qui embrasaient Paris. Il prit ensuite part à la défense du secteur de la gare Montparnasse sous les ordres de Maxime Lisbonne.

Après la défaite, il se serait réfugié à Londres, puis en Alsace-Lorraine à Hayange (Moselle). Selon le rapport du commissaire spécial de la gare d’Audun-le-Roman (Meurthe-et-Moselle) du 10 septembre 1872, il possédait un passeport français délivré "après sa fuite par monsieur le Préfet (sic) de Montbrison (Loire), au nom de Skibensky". En 1875, il se trouvait en Amérique. Le 25 janvier 1873, le 5e conseil de guerre le condamna par contumace à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il fut amnistié le 27 novembre 1879 sous condition d’expulsion du territoire français.

Voir W. Wroblewski.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62635, notice KAWECKI Constantin, Ladislas, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/861, n° 4567, BB 27, F 7/12413 et 12698. — Arch. Paris, D2R4 39 et D2R4 217a. ― Arch. Min. Guerre, 5e conseil GR 8 J 202 (838). — Arch. Dép. de Meurthe-et-Moselle, 4 M 259. — Arch. PPo., B a/1039, pièce 37. — K. Wyczanska, Polacy w Komunie..., op. cit. — Michel Cordillot (coord.), La Commune de Paris 1871. L’événement, les acteurs, les lieux, Ivry-sur-Seine, Les Éditions de l’Atelier, janvier 2021. ― Notes de Brieuc Guinard, Louis Bretonnière, Jean-Pierre Bonnet et P.-H. Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément