KERLAU Louis, Michel (ou KERLEAU ?)

Né le 15 décembre 1841 à Saint-Jean-de-Boiseau (Loire-Inférieure), mort le 7 juin 1884 ; communard exilé en Belgique.

Demeurant à Paris, 10, rue Jeanne-d’Arc (XIIIe arr.) ; ouvrier forgeron. Garde au 120e fédéré, il fut fait prisonnier à Bicêtre le 4 mai et incarcéré à Rochefort puis condamné, le 13 janvier 1872, par le 20e conseil de guerre, à cinq ans de bannissement. Kerléau arriva en Belgique peu après et se fixa à Molenbeek-Saint-Jean, 119, chaussée de Ninove ; en 1880, il demeurait, 99, chaussée de Mons, à Anderlecht.

Deux de ses enfants naquirent à Molembert Saint Jean en Belgique (en déc 1872 et fév 1875) mais l’enfant suivant est né à Paris XIIIe arr. le 11 juillet 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62652, notice KERLAU Louis, Michel (ou KERLEAU ?) , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 octobre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/866. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 248.040 (en 1880). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de Michel Cordillot et Sophie Happe Beaucher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément