KIENTZLER Émile

Né le 1er février 1849 à Paris ; plombier-zingueur ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il était garde mobile ; sous la Commune de Paris, il fit partie du 42e bataillon de la Garde nationale formé au Grand-Montrouge. Il obtint le grade de sergent et, fin avril 1871, fut incorporé dans la 2e compagnie de marche du 103e bataillon, du quartier de Plaisance, XIVe arr.
Il avait encouru une condamnation de simple police pour tapage, dit le commissaire de police du Grand-Montrouge qui ajoutait : Kientzler avait très mauvaise conduite. Il fut condamné, le 15 janvier 1872, par le 7e conseil de guerre, à un an de prison et à dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62670, notice KIENTZLER Émile, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 octobre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/741.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément