KIHL Édouard

Né le 15 octobre 1844 à Paris ; y demeurant ; cocher ; communard.

Il était célibataire ; son père était décédé, sa mère était cuisinière et il avait un frère infirme (en 1874). Né de parents belges, il n’avait pas été naturalisé. Cocher à la compagnie des Petites Voitures, il avait cessé de travailler pendant le 1er Siège sans faire aucun service militaire.
Fin mars 1871, sans ressources, il se fit incorporer dans la 6e compagnie sédentaire du 140e bataillon fédéré. Le 27 mai, il se réfugia en civil, 30, rue des Rondeaux, (XXe arr.), mais les locataires le forcèrent d’abandonner cette maison le 28, et il fut arrêté le même jour.
Il fut condamné le 23 avril 1872, par le 15e conseil de guerre, à cinq ans de détention et à la surveillance à vie ; il obtint la remise du reste de sa peine le 19 octobre 1876, puis de la surveillance de la police le 12 avril 1878. Voir F. Zingé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62671, notice KIHL Édouard, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 octobre 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/771.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément