KINTZ Nicolas, Jean-Baptiste

Né le 10 mars 1842 à Paris ; domestique ; communard.

Nicolas Kintz habitait à Paris au 42 du Passage Duchêne. Il fut garde au 20e bataillon fédéré et arrêté le 28 mai 1871. Il fut condamné, le 30 décembre 1871, par le 11e conseil de guerre, à une peine de prison pour faits insurrectionnels ; en 1874, il était à Poissy (Seine-et-Oise) et demandait à faire ses cinq ans de surveillance de la haute police en Nouvelle-Calédonie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62682, notice KINTZ Nicolas, Jean-Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 janvier 2022.

SOURCES : Arch. Nat., H colonies 256. — Jean-Claude Farcy, La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880). — Note de Rémy Scherer.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément