KLINGENMAYER Ignace

Né à Selestat (Alsace), le 16 avril 1840 ; cordonnier ; communard, probablement fusillé pendant la Semaine sanglante.

Il était marié, père de trois enfants. Capitaine au 190e bataillon fédéré. Le 10e conseil de guerre le condamna par contumace, le 17 octobre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il fut gracié le 29 mai 1879 sous condition d’un arrêté d’expulsion. Mais « on croit qu’il aurait été fusillé à la caserne Lobau ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62701, notice KLINGENMAYER Ignace, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 octobre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/863. — Arch. Min. Guerre, 10e conseil (n° 603). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément