KOMPANSKI Eugène

Né en Ukraine (Pologne russe) en 1845 ; adhérent de l’AIT ? ; communard.

Il prit part à l’insurrection de 1863, puis se réfugia à Paris où il était violoniste aux théâtres de la Porte Saint-Martin, de la Gaîté, de Cluny et au cirque d’Hiver. Son dernier domicile parisien avant la Commune était, 113, rue de Patay, XIIIe arr.
Célibataire (il se serait marié après la Commune), il commanda des Chasseurs à pied polonais durant la Commune de Paris. « On le croit » membre de l’Internationale.
Par contumace, le 6e conseil de guerre condamna Kompanski, le 4 mars 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée.
Il vivait réfugié en Allemagne en 1876. Il vécut à Londres — mais à quelle époque ? Le 5 juin 1879, il fut gracié, mais sous condition d’arrêté d’expulsion.
Voir W. Wroblewski.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62724, notice KOMPANSKI Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 octobre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/862, n° 5162. — Arch. Min. Guerre, 6e conseil, n° 909. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément