KREMER Alphonse, Clément

Né le 26 août 1815 à Nospalt (province du Luxembourg belge) ; demeurant à Levallois-Perret (Seine), rue Marjolin ; scieur de long ; communard, mort en détention.

Marié, père de trois enfants, il était séparé de sa femme et vivait en concubinage. Étranger non naturalisé, il avait été marié deux fois, avait eu trois enfants de sa première femme et vivait séparé légalement de la seconde. En 1855, il avait été condamné à deux ans de prison pour coups et blessures sur la personne de sa femme ; en 1868 à six mois de prison pour coups et blessures à sa concubine.
Pendant le 1er Siège, il ne fit pas partie de la Garde nationale. Pendant la Commune de Paris, il entra au 132e bataillon, 6e compagnie sédentaire, sans doute à partir du début de mai 1871. Arrêté le 20 juin, il fut incarcéré à Rochefort.
Le 19e conseil de guerre le condamna, le 3 juin 1872, à la déportation simple. Il mourut en déportation. Voir F. Zingé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62751, notice KREMER Alphonse, Clément, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 octobre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/776. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément