LABOURIANNE Pierre

Né le 9 avril 1816 à Evry-sur-Seine ; ouvrier mécanicien ; adhérent de l’AIT ? ; communard.

Pendant la Commune de Paris, Labourianne travailla à la fabrication des armes de guerre. Il professait des opinions politiques « fort avancées ». Convaincu d’affiliation à une société secrète politique — l’Internationale ? — il fut condamné par contumace le 29 avril 1873, par le tribunal correctionnel, à six mois de prison, 100 f. d’amende et cinq ans de privation des droits politiques, peine confirmée par la cour d’appel le 13 juin suivant. Labourianne arriva à Bruxelles le 21 juin, mais fut expulsé le 16 août 1873.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62816, notice LABOURIANNE Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 octobre 2019.

SOURCES : Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 264 833 (en 1880). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément