LABRUNE Joseph, Lambert

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 21 août 1818 en Belgique ; employé de commerce ; domicilié 6, rue Vaucanson (IIIe arr.) ; communard.

Il était marié, sans enfant. Il s’engagea pendant le Siège de Paris dans la 1ère compagnie de guerre du 144e bataillon de la Garde nationale, il fut élu sergent le 12 novembre 1870.
Pendant la Commune de Paris, il fut élu lieutenant dans les Volontaires du colonel Lenfant. Echappant à la répression versaillaise, il se réfugia chez un marchand de vins de la rue Oberkampf dans le XIe arrondissement, il gagna Saint-Quentin dans l’Aisne mais il arrêté le 4 juin 1871 et transféré à Versailles.
Non identifié, il bénéficia d’un non-lieu le 4 janvier 1872, il gagna la Belgique. Pendant sa détention un mandat d’arrêt avait été émis le 16 octobre. C’est pourquoi, il fut condamné par contumace le 21 octobre 1873, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, peine remise le 8 avril 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62825, notice LABRUNE Joseph, Lambert par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 novembre 2019.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Paris, D2R4 28. — Arch. Nat., BB 24/857. — Arch. Min. Guerre, GR 8 J 151, 4e conseil (n° 1373). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément