LACOUR François [LACOUR Louis, Nicolas, François dit Francisque]

Né le 23 avril 1828 à Vienne (Isère) ; régisseur de l’hippodrome de Paris ; adhérent de l’AIT ; communard.

Né à Vienne, Isère (le 23 avril 1828, d’après le dossier contumax. Mais il est dit ailleurs qu’il n’a pas été trouvé d’acte de naissance applicable). Écuyer ; régisseur de l’hippodrome de Paris ; marié, père de quatre enfants ; membre de l’Association Internationale des Travailleurs (le dossier contumax porte : « en 1871, à Paris ». Cf. également Arch. PPo. B a/439, pièce 5364).
Son dernier domicile connu avant 1871 était 17, rue d’Anjou-Saint-Honoré à Paris. Sous la Commune, il fut nommé major de place à l’état-major de la VIIIe légion — Voir A. Petit.
Par contumace, le 12e conseil de guerre condamna Lacour, le 7 septembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Déjà, le 31 août 1871, trois mois de prison par défaut lui avaient été infligés pour violation de domicile.
Réfugié à Bruxelles, il fut gracié le 5 juin 1879. Selon L. Descaves, op. cit., Lacour, qui séjourna un temps en Suisse (il y était encore en janvier 1873), serait ensuite « allé faire de la haute école en Russie ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62886, notice LACOUR François [LACOUR Louis, Nicolas, François dit Francisque], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 octobre 2019.

SOURCES : Arch. Nat. BB 24/863, n° 5967 et BB 27. — Arch. PPo., B a/431, pièces 786 à 791. — J. O. Commune, 14 mai 1871. — L. Descaves, Philémon..., op. cit., p. 304.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément