LAFFRAINE Joseph, Louis

Né le 5 janvier 1836 à Paris ; y demeurant 49, rue Rochechouart (IXe arr.) ; sculpteur ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Caporal en 1871, au 7e bataillon fédéré qui fut dissous le 19 mai par ordre de la Commune, il avait travaillé, le 22, à la barricade de la rue de Maubeuge. Arrêté durant l’été, il fut incarcéré à Rochefort.
Il nia avoir tenu des propos favorables à la Commune. « Ses sympathies pour la Commune n’étaient pas douteuses », dit toutefois l’auteur du rapport. Laffraine fut condamné, le 14 décembre 1871, à la déportation simple ; Il fut réintégré à l’île des Pins en 1875 après avoir été autorisé en février 1873 à habiter la Grande-Terre ; il eut par la suite une meilleure conduite et s’enivra moins souvent. Il obtint la remise de sa peine le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62939, notice LAFFRAINE Joseph, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 novembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/732. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément