ALART Pierre, Jules, Fortuné

Par Jean Sagnes

Né le 26 février 1884 à Fillols (Pyrénées-Orientales), mort le 20 décembre 1977 à Lodève (Hérault) ; cheminot puis marchand de charbon ; syndicaliste unitaire (CGTU) de l’Hérault.

Pierre Alart cultivateur propriétaire à Fillols, devint aiguilleur à la Compagnie de chemin de fer du Midi en poste à Béziers (Hérault), il participa à la grande grève des cheminots de 1920 à l’issue de laquelle il fut rétrogradé au poste d’homme d’équipe. Syndiqué actif, il devint secrétaire du syndicat CGTU des cheminots de Béziers après 1922.

En 1930, Paul Alart prit une retraite anticipée et exerça dès lors la profession de marchand de charbons. Il n’eut plus d’activité militante. Toujours proche du PCF, il fut un lecteur fidèle de l’Humanité jusqu’à sa mort.
Son fils Robert Alart, né en 1921, professeur, fut un résistant déporté.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63, notice ALART Pierre, Jules, Fortuné par Jean Sagnes, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 20 septembre 2020.

Par Jean Sagnes

SOURCES : Interview de son fils Robert Alart, 1er juin 1980. — Le Livre des 9000 déportés de France à Mittelbau-Dora (pour le fils).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément