LALLEMAND Auguste (ou LALLEMENT ?)

Né en 1846 dans la Meuse ; habitant, 1, rue Saint-Placide, à Paris, VIe arr. ; communard.

En tant que délégué des vingt arrondissements, il fut un des signataires de l’Affiche rouge du 6 janvier 1871, proclamation au peuple de Paris pour dénoncer « la trahison » du gouvernement du 4 septembre et pour mettre en avant trois mots d’ordre : Réquisition générale, rationnement gratuit, attaque en masse. Elle se terminait par ces mots : « Place au peuple ! Place à la Commune ! » Voir Ansel.
Il figurait parmi les collaborateurs de La Lutte à outrance, 27 décembre 1870-18 janvier 1871.

Pendant la Commune de Paris, il fut délégué à la commission municipale du VIe arr. Présenté le 26 mars avec Lacord et A. Lévy, par le club de l’École de Médecine, le Comité central des vingt arrondissements et l’Association républicaine du VIe arr., aux élections de la Commune de Paris dans le VIe arr., il ne fut pas élu, et le nombre de voix qu’il recueillit dut être infime, car il n’est pas donné. Voir A. Leroy.
Il fut condamné par contumace, le 10 septembre 1872, par le 12e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63059, notice LALLEMAND Auguste (ou LALLEMENT ?), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 novembre 2019.

SOURCES : Arch. PPo., listes de contumaces. — Fontoulieu, Les Églises de Paris sous la Commune, op. cit., p. 251. — Murailles... 1871, op. cit., p. 113.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément